SCM : Voilà c’est fini !

PLN_1507

Crédit photo : © Plautin Christophe

 

     Mazamet restait sur cinq victoires consécutives face à Pamiers, mais toutes les séries ont une fin. Dans ce quart de finale, les Ariègeois tuent le match dans les quinze premières minutes en débutant la rencontre par une grosse débauche d’énergie. 17-0 à la 15ième, les bleus et noirs ne vont jamais s’en remettre et trouver la solution pour revenir dans la partie.

    Un jour sans, où rien ne réussit, où rien ne fonctionne comme prévu, laissant la part belle à un adversaire qui n’en demande pas tant… Coté supporters, la grosse sirène déplacée pour l’occasion retentit à plusieurs reprises pour sonner la révolte sur le terrain et dans les tribunes. Le baroud d’honneur aura bien lieu, avec un essai inscrit par Moana Faarahia, mais celui-ci arrive malheureusement trop tard 17-7 (76e).
   La messe est dite, c’est la fin d’une aventure. C’est aussi la fin d’une histoire, d’une belle équipe de copains qui va voir partir plusieurs éléments. Certains ont décidé d’arrêter : Paul-Henri Assemat, David Maris… d’autres vont partir vers divers horizons. Quoiqu’il en soit la saison a été belle, cela faisait 34 ans que le club n’avait pas disputé un quart de finale.

  Le sporting retrouve l’élite du rugby amateur : “bravo Messieurs”. Bravo également à ceux qui permettent au club d’exister des plus petits aux plus grands. D’ores et déjà, un autre grand défi attend le SCM dans un championnat de fédérale 1, à mi-chemin avec le monde professionnel. La tâche ne sera pas simple, avec des exigences toujours plus complexes. Sur le terrain, il y aura bien sûr de nouveaux joueurs, mais c’est également autour des bénévoles, des dirigeants et des partenaires qu’il va falloir se mobiliser pour exister.

Jérôme Ginieys